L’agilité, la curiosité et l’inconfort.

Pour faire les choses différemment, il ne faut pas avoir peur de voir les choses autrement. Et pour pouvoir changer de point de vue, il faut savoir changer d’horizon.

Le métier de créatif est un perpétuel recommencement. Il consiste à réinventer sans cesse sa vie afin de pouvoir mieux se mettre à la place de celles et ceux pour qui on travaille.

On n’avance pas dans un sofa. Le confort nous ralentit. Et la sécurité nous empêche de nous réinventer.

J’ai pris beaucoup de risques dans ma vie et ma carrière

En 1988, j’ai quitté un emploi prometteur et confortable chez Lowe Troost à Bruxelles pour aller travailler dans une petite agence de pub que je ne connaissais pas à Montréal, une ville où je n’étais jamais allé, dans un pays à l’autre bout de l’océan. J’ai par la suite quitté plusieurs jobs bien payés pour être libre. En 2007, j’ai quitté ma liberté et mes clients pour prendre la tête du département de création d’une chaîne de télé. Je suis parti deux mois avec un ami et un sac à dos pour faire 1600 km à pied. J’ai coécrit une série télé alors que je n’avais jamais fait ça. J’ai pris la route avec mon fils et mon père dans une vieille 2CV déglinguée pour faire le tour d’Europe, 21 pays, 11 000 km pendant deux mois et demi. J’ai écrit une vingtaine de livres. J’ai même écrit un roman d’amour sans amour. J’ai coécrit un livre consacré au marketing de contenu. Je me suis lancé en affaires, nos affaires ont pris de l’ampleur, elles ont eu du succès et j’ai décidé de reprendre mon envol.

Aujourd’hui, je quitte 37e AVENUE. Je me lance encore dans une nouvelle aventure.

Voir ailleurs, ce n’est pas voir mieux, c’est voir autrement

Il y a beaucoup de «je» dans le premier paragraphe de ce texte. C’est parce qu’il est question de moi. Le printemps tardif aura repoussé l’éclosion des bourgeons. Mais il aura permis la naissance de fleurs plus fortes, de fruits plus rares, de projets plus fous.

Désormais avec le studio de création de contenu HENRARD.com, j’offre des mots, des idées et du contenu à des clients d’ici et d’ailleurs.

Déjà plusieurs me font confiance. Leur liste est dans la section «clients». D’autres n’attendent que le bon moment.

Mon offre se trouve dans la section «services». Mais on va sans doute aussi m’appeler pour d’autres tâches connexes. C’est comme ça les hasards.

Plusieurs partenariats avec des agences, des producteurs, des réalisateurs, des rédacteurs, des directeurs artistiques et des designers (le masculin étant ici utilisé pour simplifier la phrase) sont conclus ou sont sur le point de l’être.

Si l’agilité, la curiosité et l’inconfort sont les moteurs des créatifs, l’avenir promet dès lors d’être pétillant.

Laisser un commentaire