Orange Mécanique

Les Pays-Bas n’ont pas à rougir. Leur palmarès est impressionnant pour une équipe qui n’excite pas autant le poil des jambes de l’amateur de soccer nord-américain que le Brésil, le Portugal ou l’Espagne. Rappelez-vous que l’Oranje Elftal a été finaliste de la Coupe du monde en 1974 et en 1978, qu’elle a été vainqueur du championnat d’Europe en 1988, troisième en 1976, 1992 et 2000.
L’équipe des Pays-Bas réussira-t-elle à répéter l’exploit des années 1970 lorsqu’elle accéda deux fois de suite à la finale? En 1974 contre l’Allemagne, en Allemagne, et en 1978 contre l’Argentine en Argentine. Les deux fois, elle fut battue de peu par l’équipe qui jouait devant son public en délire.
En ce temps-là, le onze hollandais se faisait appeler “Orange mécanique”. Ça veut tout dire.
Nous sommes loin de l’époque de Johan Cruijff et du “football total” où tout le monde attaquait et tout le monde défendait.

La légende de Johan Cruijf

Mais les joueurs de Bert van Marwijk seront peut-être cette année ceux par qui la surprise arrivera en Afrique du Sud.

Goede kans!

(publié dans le blogue Coupe du Monde de Radio Canada)

Laisser un commentaire