Pourquoi? [bis]

Nous nous posons souvent ici des questions aussi essentielles qu’existentielles: qu’est-ce qu’on fait ce soir, qui on invite à souper, quand est-ce qu’on mange, combien de temps pour une cuisse de canard au four, où va-t-on en vacances cet été, comment ça va, quelle chemise mettre, chez toi ou chez moi?

Mais de toutes les questions, celle que nous préférons, c’est pourquoi.

Pourquoi la vie? Pourquoi la mort?

Pourquoi l’existence est si intense et si vide en même temps?

Pourquoi tout ce temps qui passe, ce temps perdu, ce temps si long, ce temps si court? Pourquoi chercher, pourquoi errer, pourquoi courir et après quoi, après tout?

Pourquoi les Anglais roulent-ils à gauche? Pourquoi tant de gros mots, tant de vilaines pensées, tant de haines, tant de guerres?

Pourquoi les taxes ne sont-elles pas incluses dans le prix? Pourquoi le coût de la vie? Pourquoi le prix du danger? Pourquoi le pouvoir d’achat?

Pourquoi l’amour du monde et pourquoi le monde est sans amour? Dites, dites-moi.

Pourquoi tant de passion, si peu de raisons? Pourquoi tant de questions, si peu de réponses?

Et ne me dites pas “parce que”.

Texte publié dans BRANCHEZ-VOUS.com!

Laisser un commentaire